Ukraine-Taïwan: la stratégie américaine

Dans cette période de tensions internationales, les Etats-Unis préparent la première phase de leur guerre contre l’alliance russo-chinoise, à savoir la guerre commerciale. Il s’agit dans un premier temps d’isoler les deux pays du marché mondial et d’assécher leurs entrées en devises étrangères. Certes, Russie et Chine ont des ressources colossales, mais toutes deux sont dépendantes de leurs exportations du fait de faiblesses structurelles dans leurs économies.

Côté chinois, c’est la main d’oeuvre nombreuse et disciplinée qui a transformé ce pays immense en ce qu’il faut bien appeler « l’usine de la planète ». Entretemps, de pays émergent, la Chine est en passe de devenir la première puissance mondiale et de surclasser les Etats-Unis, ce que ces derniers ne peuvent évidemment accepter. Les Américains, qui possèdent toujours une avance militaire et technologique sur la Chine, tentent donc avec leurs alliés d’isoler la Chine en menant une guerre commerciale contre l’Empire du Milieu, dans un double but: réindustrialiser leur propre pays sur les produits à forte valeur ajoutée et redéployer la production à faible valeur ajoutée sur des pays tout aussi disciplinés, mais moins cher et surtout moins susceptibles de les surclasser, comme le Bangladesh ou les pays de la péninsule indochinoise. Leur but final est de priver totalement la Chine d’exportations vers l’Occident. Toutefois, la Chine a des réserves de devises importantes et elle a redéployé une grande partie de sa production vers son marché intérieur. Néanmoins, la chute des exportations finira tôt ou tard par se faire sentir.

Côté russe, le problème est bien plus grave. L’industrie est quasiment atone et dépend entièrement de la production de matières premières, pétrole et gaz en premier lieu. Sans les énormes livraisons de gaz vers l’Union Européenne, l’économie russe s’effondrerait rapidement. Et c’est sur ce point que la guerre en Ukraine va servir les intérêts américains. En effet, avec la production de gaz de schiste, les Etats-Unis sont devenus les premiers exportateurs mondiaux de gaz naturel liquéfié. Cependant, pour les Européens, son coût est toujours supérieur à celui du gaz russe qui arrive directement par gazoduc, surtout depuis l’ouverture de Nord Stream qui contourne les pays d’Europe de l’Est pour relier directement la Russie à l’Allemagne. Dans l’hypothèse où un conflit éclate en Ukraine, les exportations de gaz russe vers l’Europe cesseront et cette dernière se tournera naturellement vers les compagnies gazières américaines, quitte à payer le gaz un peu plus cher, provoquant du même coup l’effondrement économique de la Russie. Les Américains ont donc tout à gagner en poussant les Russes à la guerre en Ukraine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :