Ukraine: naissance d’une nation

Je relisais mon article « l’étincelle » du 19 février dernier et j’étais surpris de voir à quel point j’avais vu juste: l’étincelle avait effectivement été allumée ce jour-ci avec les premières échauffourées dans le Donbass. Elles allaient mener à la guerre totale que nous connaissons aujourd’hui en Ukraine. J’ai eu toutefois tort sur un point: les Ukrainiens ont demandé à cor et à cri une couverture aérienne de l’OTAN mais ne l’ont finalement pas obtenue. L’Alliance Atlantique a donc été plus frileuse que je ne l’avais estimé le 19 février.

Pour le reste, quelle que soit l’issue de la bataille d’Ukraine, les Russes ne peuvent que perdre cette guerre, comme je l’ai annoncé dans mon article « Le grand bluff de Poutine ». Même si Kiev finit par tomber, ce dont je doute de plus en plus, les Russes n’ont ni les moyens humains, ni les moyens économiques pour occuper un pays de quarante millions d’habitants pendant une longue période. Les Ukrainiens se sont déjà soulevés deux fois dans l’Histoire récente, en 2004 lors de la Révolution Orange puis en 2014 lors de la Révolution de Maïdan. Par deux fois, ils ont dit « non » aux diktats de Moscou. Si les Russes réussissent par hasard à occuper l’Ukraine pendant dix ans, nul doute que les Ukrainiens se soulèveront une nouvelle fois.

Pourquoi ? Tout simplement parce les Russes ont engendré par leurs invasions successives un puissant sentiment national en Ukraine qui dépasse la simple querelle linguistique entre ukrainophones et russophones. A Odessa, par exemple, ville entièrement russophone, toute la population est en train de se battre contre l’armée envoyée par le Kremlin. L’Histoire ne fait ici que se répéter. La France, plus vieille nation du continent, a été engendrée par son vieil ennemi anglais lors de la terrible Guerre de Cent Ans. C’est évidemment Jeanne d’Arc qui, la première, a incarné cette nation en affirmant haut et fort qu’il fallait « bouter l’Anglois hors du Royaume de France ». L’Allemagne, elle, a été engendrée par son voisin français qui, à partir de la Guerre de Trente Ans, a fait de l’espace allemand divisé entre catholiques et protestants son champ de bataille favori. Tout ceci a pris fin avec l’homme qui est considéré comme le père de l’unité allemande, un certain Otto von Bismarck, haï de ce côté-ci du Rhin et admiré de l’autre. En 1870, les puissances allemandes réunies autour de la Prusse mettaient la France en déroute et marquaient par l’humiliation de Versailles la naissance de leur nation. De manière analogue, on peut dire que la France a engendré la nation algérienne par les huit ans de guerre qu’elle a fait subir aux musulmans d’Algérie entre 1954 et 1962.

En cette année 2022, nous assistons à la véritable naissance de la nation ukrainienne, après les nombreuses tentatives avortées par le passé. Et cette nation a déjà son héros, qui remplacera rapidement le très controversé Stepan Bandera dans le panthéon ukrainien. Il s’agit évidemment du président Volodymyr Zelensky (photo). Pourtant, il n’était pas destiné à ça. C’était à l’origine un acteur, devenu président par le hasard des événements. Et, comme les grands héros, il manie à la perfection les outils de communication de son temps. Napoléon Bonaparte, pour glorifier ses faits et gestes, faisait diffuser le Journal de la Grande Armée. Charles de Gaulle, lui, a lancé son fameux appel à la radio de Londres. Devenu président dans les années 1960, il a su ajouter la gestuelle à la parole pour s’exprimer à la télévision. Vladimir Poutine, en contrôlant les journaux, la radio et la télévision, a une guerre de retard. Son adversaire s’exprime, lui, sur Internet via les réseaux sociaux.

2 commentaires sur « Ukraine: naissance d’une nation »

  1. L’Alliance n’est pas frileuse. Elle n’a juste pas vraiment envie d’une 3ème guerre mondiale cette fois nucléaire du début à la fin. La 2ème guerre mondiale était seulement nucléaire les derniers jours….

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :